>> Vous êtes ici : > Extraits de l'ERBA > Vallorcine…

Vallorcine…

Le 8 juin 1288, du consentement des moines et du curé du lieu, «pour le plus grand avantage des habitants de Vallorcine», Richard de Vilette fait reconstruire à neuf l'église sous le vocable de Notre-Dame. Il précise alors que le territoire de la paroisse – qui est le même que celui du fief abergé – s'étend à partir de l'entrée du lieu qui s'appelle li Montet (le col des Montets), jusqu'à la forêt du lieu-dit Jours (les Jeurs de Trient) ... au-delà des terres de l'église de Vallorcine. Ces limites confirment l'interprétation précédente. Dans la topographie, l'absence d'éléments émergeants, roches, torrents ou châbles distinctifs, entre Balme et Le Châtelard, rend la démarcation difficile. La frontière est une ligne virtuelle, sans point de repère. En 1737 seulement, les limites définitives entre la vallée de Chamonix et le Valais seront abornées.

Raymond Lonfat | 1 rue de l'église 1950 Sion | +41 79 637 39 70 | +41 27 480 22 68 | | Plan du site| /boomerang