>> Vous êtes ici : > Extraits de l'ERBA > Vernayaz...

Vernayaz...

C'est le 15 novembre 1300 que Vernayaz est cité pour la première fois lors d'une transaction: Johannette, fille de feu Martin mugneri, vend à son cousin Pierre Philippon un pré à Ottanel au lieu-dit Verneya, à côté des prés de Pierre Postolen, des Magnoz et des enfants de Pierre de Salvan le Jeune, tous de Salvan. D'autres actes permettent d'affirmer que le centre de Vernayaz était le même que celui d'aujourd'hui. Les terres s'étendaient alors jusqu'aux environs des Condémines, pour descendre le long du nouveau cours du Trient. Un «sommet» de Vernayaz est signalé, endroit actuellement appelé les Sondzons. Les tenures sont la plupart du temps non loin du nouveau cours du Trient. Aucun toponyme n'est alors relevé à l'intérieur de cette zone. Dès cette époque, ce territoire géré par le sacristain de l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune sera régulièrement mentionné dans la documentation, souvent sous le nom de (en) Vernea ou Verneaz. Plusieurs siècles s'écouleront encore avant que les consorts d'Ottanel soient progressivement appelés consorts de Vernayaz. En effet, le nom d'Ottanel tombera lentement dans l'oubli pour être supplanté par celui de Vernayaz lorsque, suite à la maîtrise des eaux, le nouvel espace cultivé deviendra plus conséquent.

Raymond Lonfat | 1 rue de l'église 1950 Sion | +41 79 637 39 70 | +41 27 480 22 68 | | Plan du site| /boomerang